MEDINT

GROUPE MEDINT CBRNE

L’unique FIRME DE RENSEIGNEMENT MÉDICAL CBRNE

Our team

Les membres de Groupe MEDINT CBRNE sont membres de divers collèges professionnels de la santé, de l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans, de l’Association canadienne du renseignement militaire. Le Groupe est membre d’AICDS, l’Association des industries canadiennes de défense et de sécurité.

Stéphane Bourassa, CD, Inf, M.Sc.

Le capitaine (retraité) Stéphane Bourassa a servi dans les Forces armées canadiennes pendant 19 ans; d’abord dans le corps blindé, ensuite à titre d’infirmier, enfin comme officier de renseignement. Même s’il n’a entrepris sa formation d’officier de défense CBRN qu’en 2005, son intérêt pour les aspects médicaux de cette discipline existait de bien plus longue date. En 2009, au CMR, il a publié une thèse et inventé deux dispositifs d’assistance respiratoire pour le traitement des patients par l’entremise du masque qu’ils portaient.

De septembre 2014 à avril 2017, alors qu’il étudiait pour sa maîtrise en médecine expérimentale à L’Université Laval, Stéphane et son équipe ont évalué les répercussions du port du masque sur l’effort respiratoire, les paramètres respiratoires et le profil des gaz sanguins. Ce faisant, il a acquis des connaissances de mesure approfondies et des compétences en ingénierie relatives à la physiologie respiratoire (p. ex., l’induction de l’hypoxémie). Deux études cliniques menées lors de ses études à la maîtrise lui ont permis de valider des hypothèses formulées au CMR, notamment le contrôle du SpO2 (saturation en oxygène du sang) pour la prestation efficiente de l’oxygénothérapie.

Ses intérêts professionnels incluent notamment la sécurité, le renseignement, la défense CBRN, les effets médicaux des armes de destruction massive et leur traitement; la physiologie et l’ingénierie de dispositifs respiratoires, et l’utilisation de l’oxygène dans des environnements austères.

Stéphane prépare actuellement son doctorat. Ses publications sont accessibles sur PUBMED.

Marc Dauphin, MSM, CD, MD

Le major (retraité) Marc Dauphin s’est enrôlé dans les Forces canadiennes comme étudiant en médecine. Il a servi dans tous les corps d’armée, notamment comme médecin de l’air et spécialiste en médecine tropicale. Après huit années de service, il s’est joint à la réserve. Il a notamment pratiqué et enseigné l’urgentologie pendant 20 ans à titre de civil.

En 2007, il a servi auprès de l’hôpital de rôle 4 des forces américaines à Landstuhl, en Allemagne, établissement par où passaient tous les soldats canadiens et américains blessés pour être stabilisés avant leur évacuation aéromédicale vers l’Amérique du Nord. Marc commandait concurremment la clinique de Geilenkirchen, en Allemagne, 300 km plus au nord, ce qui lui a valu une mention élogieuse de la part du Chef d’état-major de la défense.

De retour au Canada, Marc a été nommé commandant de l’établissement de rôle 3 de l’OTAN à Kandahar, en Afghanistan, un poste qu’il a occupé d’avril à octobre 2009, une période qui a connu un nombre record de blessés. En 2011, il a reçu la Médaille du service méritoire.

De 2010 à 2012, le major Dauphin a été médecin-chef de la base au 41e Centre des Services de santé des Forces canadiennes à Saint-Jean. Il passa les six mois suivants comme médecin-chef régional pour la province de Québec. Depuis sa retraite, Marc a ajouté auteur et conférencier à ses réalisations. De plus, il est membre fondateur de MEDINT CBRNE, une firme de renseignement médical spécialisée en défense CBRN.

En 2016, le Dr Dauphin a reçu le Prix d’humanisme Collège des médecins du Québec pour son parcours remarquable et pour sa contribution à la médecine en contexte de guerre.

François Léger, CD

L’adjudant-maître (retraité) François Léger a servi dans les Forces armées canadiennes pendant 38 ans. Il a lancé sa carrière en 1974 comme fantassin au sein du Royal 22e Régiment. Il a changé d’occupation à deux reprises, la première fois pour le contrôle de la circulation aérienne en 1986, la seconde à titre de spécialiste du renseignement en 1990, un métier qu’il pratiquera pendant 27 ans jusqu’à sa retraite en 2017.

Pendant cette période, il a œuvré en contre-ingérence, en collecte et analyse de renseignements, et a effectué deux déploiements en Afghanistan.

Au cours de sa carrière, il a été affecté à des postes à Chypre, en Allemagne, en République tchèque, en Inde, de même que de nombreuses bases au Canada.

Daniel Noebert, CD

Le major (retraité) Daniel Noebert a servi à titre d’officier du contrôle de la circulation aérienne pendant près de 20 ans. À la suite des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, il s’est réorienté en défense CBRN et a œuvré comme officier de défense CBRN à la 14e Escadre de Goose Bay, au QG de NORAD ainsi qu’au QG de la Défense nationale à Ottawa.

Après son cours avancé, il s’est spécialisé en radioprotection ainsi qu’en modélisation des effets des armes de destruction massive.

Depuis sa retraite des Forces armées canadiennes en 2013, après 35 ans de service, il est devenu titulaire d’un baccalauréat en traduction et rédaction professionnelle et aujourd’hui offre aussi des services de traduction et de révision administrative, scientifique et technique.
el cadsi